Papineau satellite “Canada at 150” conference on Friday, March 26th 2010

It was an exciting day for me. It was the day that would commence the conference that I had been working on for so many hours, so many months. It began with Justin and I’s last visit in our “Canada at 150” high school series at Lester B. Pearson High School scheduled from 8:30 – 10:00am.

We then ran back to Papineau in order to begin our riding discussions from 10:30 – 11:30am (ok, so we were a little late) where we presented the Papineau policy proposals (see below for video proposals and text) and got the members present to give their opinion. Around 11:45am, we tuned into the webcast:

“>Day 1: Rick Miner : The Workers of Today and Tomorrow: Meeting the Challenges of Diversity, Demographics and Community

“>Jour 1: Rick Miner : L’emploi aujourd’hui et demain : la société productive de 2017

A great participation from the members that came out and an encouraging introduction to the days up ahead.

Discussions with members of the Papineau riding before the “Canada at 150” webcast (Part 1)

Discussions with members of the Papineau riding before the “Canada at 150” webcast (Part 2)

Theme 1 : Jobs Today and Tomorrow: The Productive Society of 2017 / Thème 1 – Emploi d’aujourd’hui et de demain : Une société productive en 2017

Immigration – Accreditation
Canada was a country founded by immigrants, and due to its small population and large geography, to compete in the global economy it is a country dependent on immigrants. By 2017, the baby boomer population will have been retiring for years, and Canada will have an even stronger dependence on attracting educated and skilled workers from other countries to build upon its prosperity. However, across many of the provinces in this country educated English and French speaking immigrants are still finding that their overseas diplomas invalid or unacknowledged. Not only do these new citizens lose the opportunity to use their skills and fulfill themselves, but the country as whole loses the opportunity to benefit from their talents. In short, there is far too much bureaucracy preventing desperately needed specialists from contributing to our society. Universities have the means necessary to evaluate foreign diplomas; the problem is solely based at a governmental level. If this is truly to be a globalized nation, what can be done to expedite the process of recognizing international education?

Immigration – Accréditations
Le Canada est un pays qui a été fondé par les immigrants. En raison de sa petite population et de son imposante géographie et afin d’être concurrentiel dans une économie globale nous dépendons des nouveaux arrivants. En 2017, les « baby-boomers » auront été à la retraite depuis plusieurs années et le Canada aura un plus grand besoin d’attirer les travailleurs instruits et compétents venant de l’extérieur afin d’assurer sa prospérité. Cependant, dans plusieurs provinces de ce pays, les immigrants ont été instruits en anglais et en français et maîtrisent ces langues, mais on constate que leurs diplômes internationaux sont encore inadmissibles ou non reconnus. Non seulement ces nouveaux citoyens perdent-ils l’occasion d’utiliser leurs compétences et de s’accomplir dans la société, mais le pays entier perd l’occasion de tirer profit de leurs qualifications. En bref, il y a trop de bureaucratie empêchant désespérément les spécialistes nécessaires afin contribuer à notre société. Les universités ont les moyens nécessaires pour évaluer les diplômes étrangers; le problème se situe à un niveau gouvernemental. Si cette nation s’est vraiment intégrée dans le cadre de la mondialisation, qu’est-ce qui pourrait être fait pour accélérer le processus de reconnaissance de l’éducation internationale?

Theme 1 : Jobs Today and Tomorrow: The Productive Society of 2017 / Thème 1 – Emploi d’aujourd’hui et de demain : Une société productive en 2017

Immigration – Language & Culture Training
Seven years from now, in 2017, online mediums for education will be drastically more efficient than they are today. Failure to anticipate the importance and power of online technology could translate into a failure of the government to adapt to the changing state of communication.

Web technology can be utilized by governments to hasten a new Canadian immigrant’s integration into our society through low-cost multimedia and a peer-to-peer support. These programs could help immigrants learn our official languages, while simultaneously helping to expedite a new immigrant’s need to inform themselves on the history, geography, art, aboriginal culture, law and governance of their new country and province. Not only would this type of system help immigrants, but it could also help interested French Canadians learn English, and English Canadians learn French. The second last line should read: ‘It would also provide learners with greater options to choose where and when is most convenient and efficient to engage in learning, providing a range of possibilities for busy families or single parents who do not have the time or resources to travel to classrooms.

How do you see the internet helping immigrants integrate into this country, and help the future of advancing Canadian bilingualism?

Immigration – Langue & Développement culturel
Dans sept ans, en 2017, l’éducation en ligne sera bien plus efficace qu’elle ne l’est aujourd’hui. Un manque d’anticipation sur l’importance et la puissance de l’outil technologique en ligne pourrait se traduire par un échec du gouvernement à s’adapter au changement des moyens de communication.

La technologie internet peut être utilisée par le gouvernement pour accélérer l’intégration des nouveaux immigrants par des échanges interactifs et peu coûteux. Ces programmes pourraient aider les nouveaux immigrants à apprendre nos langues officielles tout en répondant à leurs besoins de connaitre l’histoire, la géographie, l’art, la culture aborigène, la loi et la gouvernance de leur nouveaux pays et de leur province. Ce type de système n’aiderait pas seulement les nouveaux immigrants, mais aussi les Canadiens francophones à apprendre l’anglais et les Canadiens anglophones à apprendre le français. Cela aiderait les personnes qui veulent apprendre à avoir l’option de choisir le moment et le lieu d’entreprendre leur apprentissage. Cela serait une option avantageuse pour les familles qui n’ont pas le temps ni les ressources pour se rendre en classe.

Comment voyez-vous l’internet en tant qu’outil d’intégration des nouveaux immigrants dans ce pays et d’aide au développement du bilinguisme canadien?

Theme 4: The Creative and Competitive Economy / Thème 4 : Une économie créative et compétitive

Community-based Financing
As a liberal and democratic society, we have a responsibility to promote and strengthen organizations and institutions that encourage the economic, cultural, and intellectual development of our citizens. Here in Montreal, we have such organizations that are helping break social exclusion and fortifying our community bonds. We think specifically of the CDEC (Corporation de developpement économique communautaire). Since 1989, the CDEC has as a mission the development and consolidation of community-based economic activities.

We urge the federal government to:
• increase financial and logistical support for social development projects and/or organizations and;
• work with provincial and municipal governments as well as members of the business community to devise new ways to support entrepreneurial initiatives and basic financial education including but not limited to the an endowment-based funding framework at the community level;

La finance communautaire : une infrastructure de développement économique et d’inclusion sociale à promouvoir
Nous avons la responsabilité, en tant que société libérale et démocratique, de promouvoir et fortifier les organismes et institutions qui permettent à nos citoyens de se nourrir économiquement, culturellement et intellectuellement. Ici même à Montréal, nous avons des organismes qui fonctionnent depuis des années avec comme objectifs le développement économique, l’inclusion sociale et la fortification du tissu communautaire. Nous pensons ici particulièrement à la CDÉC (corporation de développement économique communautaire) qui depuis 1989 a pour mission de développer et consolider l’activité économique des populations locales de Montréal, ainsi que lutter contre l’exclusion sociale.

C’est avec cette conviction que nous encourageons vivement le gouvernement fédéral à :
– Augmenter le soutien financier et logistique pour le développement de projets sociaux et/ou soutenir les organismes qui travaillent à cette fin.
– Travailler avec les gouvernements provinciaux et municipaux, ainsi que la communauté des affaires, afin de mieux appuyer les initiatives entrepreneuriales et l’éducation financière de base, ainsi que la création d’un cadre de dotation financière au niveau communautaire.

Theme 4: The Creative and Competitive Economy / Thème 4 : Une économie créative et compétitive

The Information Superhighway
To those of us born in the information age, it is obvious that improving our government’s efficiency will rely upon, and greatly benefit from, the use of the Internet and web applications. The potential of broadband technologies to revolutionize how the Canadian government bolsters its economy and social well-being is an exciting future that awaits all of us. Ideas are limitless: from greater government transparency through online consultations and town halls, to mobile voting, to greater accountability not only from governments, but also from its citizens.

If there ever was a time where the integrity of democracy could be radically improved, it is now in the 21st century. As the construction of cross Canada railways uplifted the country through igniting industry, bringing all of Canada online can unite the country through a strengthened democracy and self-reflective community.

Yet, this future is only possible if the entire country has access. Due to the sheer size of this nation there are many remote communities in every province and territory still without Internet connections, or at best they have dial-up, and at the web’s current rate of advancement dial-up internet is assuredly not enough.

In short, free market forces have no financial interest in equipping these communities with high speed access, leaving them behind in a society where access to web resources is an assumed given.

To ensure the integrity of our government’s migration online, how should the Canadian government proceed to ensure that every citizen has access to broadband Internet by 2017?

Réseuatage d’internet national
Pour ceux d’entre nous qui sont nés dans l’ère de l’information, il est évident que l’amélioration de l’efficacité de notre gouvernement dépendra de l’utilisation de l’internet. Le potentiel des technologies à large bande de révolutionner les moyens par lesquels le gouvernement canadien soutient son économie et son bien-être social promet un futur excitant pour tous les Canadiens. Les idées sont illimitées : en commençant par plus de transparence gouvernementale, par des consultations télédiffusées sur le web, en explorant la capacité de voter à distance, à plus de responsabilités non seulement des gouvernements, mais aussi des citoyens.

S’il n’y a jamais eu un meilleur moment où notre démocratie pourrait être améliorée de façon radicale, c’est maintenant au 21e siècle. Comme la construction du chemin de fer au 19e siècle, donner accès à l’internet à tous les Canadiens pourrait unir le pays à travers une démocratie plus forte.

Par contre, ce futur est seulement possible si le pays en entier peut y avoir accès. Dû à la grandeur de notre nation, dans chaque province et territoire il existe plusieurs communautés éloignées qui n’ont toujours pas accès à une connexion internet haute vitesse. Tout au plus, ces communautés ont accès à une connexion bas débit et cela n’est certainement pas raisonnable.

La réalité est que les forces du marché libre n’ont aucun intérêt financier à donner les ressources nécessaires à ces communautés afin d’avoir un accès à l’internet, les laissant derrière dans une société et une économie qui dépendent d’un accès à l’internet.

Afin d’assurer l’intégrité de nos gouvernements dans leurs migrations en ligne, comment le gouvernement canadien devrait-il procéder afin d’assurer que chaque citoyen ait accès à Internet haute vitesse/large bande avant 2017 ?

Déterminer la nouvelle direction libérale

Le vendredi 26 mars 2010

Le Parti libéral du Canada tient samedi et dimanche une grande conférence qui réunit à Montréal quelques grands penseurs dans des domaines aussi divers que l’économie, la santé et l’environnement.

Ce colloque, auquel sont conviées quelque 300 personnes triées sur le volet, devrait, en principe, contribuer au renouvellement des idées au PLC.

Ce renouvellement se planifie dans un contexte où le parti, sous la chefferie de Michael Ignatieff, vit des moments assez difficiles et ne semble pas toujours avoir de direction politique très claire.

Pour comprendre leur état d’esprit, Frank Desoer est allé sonder le coeur et l’âme de certains militants libéraux.

Leave a Reply